lundi 1 octobre 2018

SEJOUR DE SEPTEMBRE 2018



En avril 2018, conjointement avec "Neb la Taba", face à l'échec d'exploitation du maraîchage, nous avions décidé de modifier la répartition des parcelles de ce dernier. De 20 parcelles pour 20 utilisateurs, nous décidâmes de passer à 7 parcelles, donc seulement 7 utilisateurs, sélectionnés sur le volontariat, et surtout sur leur investissement antérieur dans le travail du jardin. Les parcelles distribuées allaient de 250 m2 à 800 m2. 
Il était convenu qu'à défaut d'une utilisation optimum des 5000 m2 du maraîchage, l'association Terre et Vie de Zanrcin cesserait de s'investir dans d'autres projets pour le village.



Le maraîchage

Début septembre, David m'avait envoyé quelques photos du jardin. J'attendais bien sûr une confirmation de visu.... Quel plaisir d'admirer ce jardin tout vert, couvert de haricots, piments, courgettes, aubergines locales, maïs etc.... Deux parcelles supplémentaires ont même été improvisées à l'exterieur, sur une largeur de 5 mètres environ, par des villageois non sélectionnés au départ.








Le lendemain de mon arrivée et de ma découverte, le Naaba m'invitait à venir voir sa récolte d'aubergines locales de la semaine. Trois gros sacs! Il en était à sa cinquième récolte depuis fin juillet, qu'il revend au marché de Zempasogo, en tirant un bénéfice d'environ 12 à 15 euros par semaine. 




ILS ONT PARCOURU L'EUROPE CENTRALE
EN MEHARI POUR ZANRCIN



Nous adressons nos sincères remerciements à Christian FOURT et Philippe GRANDJEAN, les "raiders",  ainsi qu'à Serge BOUCHET (carrossier à Montrevel en Bresse), le préparateur de la voiture, pour leur soutien à l'association et au village.


Projet pour novembre 2018


Le séjour de novembre prochain, en cours de préparation, s'annonce bien. Amélie et Emilie, "nos stagiaires" de 2015 (qui étaient alors en fin de leurs études infirmières), sont maintenant infirmières diplomées et travaillent. Elles ont souhaité revenir à Zanrcin, pour retrouver leurs compagons de stage de 5 semaines. Elles seront accompagnées par Marine, leur camarade d'études de l'époque, elle aussi maintenant diplomée, mais qui n'avait pu se joindre à elles à l'époque. 
Pour l'association, le programme consistera à mettre en place le projet "poulaillers pour les femmes".

La subvention allouée par les raiders du Raid Balkan Express sera consacrée à ce projet.

PROJET POULAILLERS POUR LES FEMMES:
But:
- Offrir aux femmes du village la possibilité de se constituer un revenu personnel qui leur permettra d'améliorer leur quotidien et celui de leurs enfants.
Moyens:
- Le recensement des femmes concernées et intéressées est en cours au sein des 45 familles qui constituent le village. Chaque famille construira un poulailler, pour lesquels nous fournirons les portes. Chaque femme se verra attribuer une ou plusieurs poules (selon le budget disponible et les prix), préalablement vaccinée(es). Elles pourront ainsi développer un élevage permettant d'en tirer des bénéfices pouvant être conséquents.
- Deux villageoises seront formées à la vaccination des poules pour protéger la future production.
Evaluation du résultat:
- Un simple comptage des poules et des ventes à 6 mois et 12 mois permettra d'évaluer le programme.


Saison des pluies....


Les pluies sont arrivées en retard cette année (vers le 14 juillet au lieu de mi-juin). Cependant, elles ont été relativement régulières, et sans provoquer d'inondation. Les villageois sont relativement optimistes pour les récoltes à venir. Il faut noter que bon nombre de villageois ont été sinistrés l'an dernier, et n'ayant pas eu assez de mil pour couvrir l'année, ont dû en racheter à partir de juin (Amadou en fait partie). Ils essaient de remédier au problème en étendant les surfaces de cultures, et en diversifiant ces dernières (mil, zorgho et riz, mais aussi harricots, gombo, sésame, patates douces, maïs, etc...).
Je tiens à saluer le courage de la famille d'Amadou, qui faute d'avoir un bœuf capable de travailler, a tout cultivé à la main, et en plus, a étendu sa surface de culture de 3 à 4 hectares, qu'il a fallu défricher, protéger le périmètre, sarcler, et semer....

Une bonne pluie sur la concession....

La vie reprend à Zanrcin....



La saison des pluies est maintenant l'occasion d'une campagne de prévention du paludisme pour les enfants de 3 mois à 5 ans. Un traitement préventif est distribué une fois par mois aux enfants par les auxiliaires sanitaires du village, pendant la saison des pluies. Deux comprimés sont donnés par les auxiliaires lors de leur tournée (120 enfants en 2 jours), puis un comprimé les deux jours suivants est donné par la maman.

Les auxiliaires sanitaires (Irène et Hamado)
en pause café à la maison

Le traitement préventif

Peu de travaux dans les champs pour les femmes à cette période. Elles en profitent pour se procurer quelques revenus supplémentaires en allant ramasser du sable près de l'ancien barrage. Le sable est stocké en tas individuels, qui seront vendus environ 2 euros / m3.









DE TOUT, UN PEU....

Au jardin...


Aubergine locale

Un boa de 3.40 m tué à notre arrivée au village


Il n'a pas digéré le poulet....

La Brakina a changé de look....

Une naissance de la veille.

Avec Maman....

A table !

Jour de baptême

Collation de 10 h00 au baptême....

3 ans: fémur et jambe fracturés....

Gombo et feuilles de baobab

Mouni au travail avec la Singer 
offerte en avril dernier




Coin prière pour une famille



Aucun commentaire:

Publier un commentaire