lundi 30 avril 2012

SEJOUR D'AVRIL 2012

-Séjour du 7 au 20 avril 2012-

Ce séjour a permis à un groupe d'amis, membres de l'association, de venir découvrir l'Afrique. Claire et Béatrice, éducatrices, et Pascal, mécanicien. Première expérience de solidarité internationnale, premier séjour en Afrique  sub-saharienne, et découverte d'un mode de vie très différent de notre quotidien. Nous en avons profité pour retourner voir nos amis les éléphants à Nazinga.
A Zanrcin, comme d'habitude, une grande chaleur humaine nous accueille. Et c'est avec beaucoup de plaisir et de générosité que Pascal, qui a amené dans ses bagages environ 40 kilos de pièces détachées de vélos (pneus, chambres à air, pédales, cables, poignées, chaines, etc...) se met à la disposition des villageois pour réparer les vélos abimés.


Pas de gros travaux au programme pour ce séjour. 
Mais un nouveau puits a été creusé près du maraichage, pour l'alimenter en eau.
En novembre prochain, nous l'équiperons d'un chateau d'eau et d'une pompe solaire....





Nous en avons donc profité pour savourer de longs moments de partage avec les villageois, et faire découvrir le village à nos invités. Le séjour a ainsi été émaillé de nombreuses visites des villageois à la concession et chacun a pu profiter de la gentillesse de tous.


Béatrice et Hélène pouponnent....


Visite de nos voisines les plus proches, Salamata et Mariam, les femmes d'Adama.


Claire n'est pas en reste...            



La "vieille Alimata" et deux de ses petits enfants

Visite informelle de "Neb la Taba" et du Naba


Hélène et la "vieille Alimata"
             
              Distribution de bonbons



Découverte des joies de la vie locale



Bien sûr, nous n'avons pas oublié le marché de Zorgho, ni les autres curiosités locales.






visite au musée du "warba", danse traditionnelle locale





Démonstration du Warba par David

Nous ne pouvions pas manquer la visite aux éléphants de Nazinga



le village de Tiébélé



Visite à la mine d'or près de Mogtedo

Les puits font près de 50 mètres de profondeur, creusés à la main, sans boisage.....


Le minerai est d'abord pilé par les femmes, puis passé au moulin.
Il est alors mélangé à l'eau et passé sur un tapis plusieurs fois pour recueillir le précieux métal. On utilise le mercure pour l'agglomérer....




....de retour au village,
la vie suit son cours....

Consultations.....
"éléphantiasis" (lymphoedème)

Cette maladie dermatologique se retrouve chez plusieurs membres 
d'une même famille et semble s'étendre progressivement

Confection d'une immobilisation de fortune....

Cette jambe fracturée s'est consolidée depuis, et le patient 
a repris ses activités 6 mois après....

Préparation des gauffres pour une trentaine de personnes...

le fer à gauffres nous a été offert par "Léon", un vieux Bressan au grand coeur


Remise des prix à l'école


rassemblement des écoliers devant l'école....

Remise des prix, offerts par un autre Bressan au coeur généreux...

à la terrasse d'un "maquis"...

Visite d'un Touareg au village....

Le projet maraichage en "stand-by", par manque d'eau.

Le puits à ciel ouvert creusé en début d'année a été tari dès février, 
ne permettant pas de continuer les cultures commencées.
Nous espèrons que la construction d'un chateau d'eau, associée
à l'approfondissement du puits et à l'installation d'une pompe 
solaire, permettront de remèdier au problème.....













Aucun commentaire:

Publier un commentaire