vendredi 31 mai 2013

SEJOUR DE MAI 2013

-Séjour du 8 au 21 mai 2013-


L'installation du chateau d'eau équipé d'une pompe solaire sur le puits à ciel ouvert n'a permis de faire qu'une récolte dans l'hiver, en février-mars. Les travaux de culture ont dû être interrompus en raison du manque d'eau, la priorité étant laissée aux animaux. Dès février, David nous avait alertés de ce problème, et nous avions étudié un nouveau projet: Un forage (profondeur 50 mètres) associé à une pompe solaire et un chateau d'eau, qui permettrait d'approvisionner en eau potable la partie nord du village, et de complèter les apports en eau du maraichage. Pour la deuxième fois, la "Fondation Astra-Zeneca" a accepté de financer notre projet dans sa totalité. Merci à eux...
Ce séjour a permis d'étudier sur place les modalités de mise en oeuvre du projet, notamment l'emplacement du forage.


Le maraichage en février 2013


Le puits d'alimentation, en février. Le niveau commence à baisser...


En mai,
le puits alimentant le maraichage est tari. Il a été creusé de 1m50
supplémentaire, avant la saison des pluies.


-Séjour du 8 au 21 mai 2013-


Travaux sur le maraichage

Les déconvenues liées au manque d'eau n'ont pas empêché les villageois de se mettre au travail pour préparer l'avenir. Le chateau d'eau construit en novembre 2012 se situant à une cinquantaine de mètres de l'aire de cultures, il fallait poser une canalisation pour amener l'eau du chateau au milieu du maraichage.




Deux robinets sont installés au milieu du maraichage




Le mariage chez Ali

L'arrivée à Zanrcin a coincidé avec le mariage de l'un des enfants d'Ali. Dès le premier jour, c'était la fête!

Les jeunes mariés

 Les hommes en prière...

 C'est jour de fête, on mange le riz gras

 Les enfants aussi...


Construction d'une case

Le séjour a été l'occasion de construire une quatrième case à la concession. Amadou et Karim ont travaillé dur pour ce chantier, aidés par Safi.

Début des travaux, le premier rang de briques

 Cà monte.... malgré les 40° à l'ombre....

Le soir, le mur est terminé

Le lendemain, mes amis se remettent au travail pour la confection du toit.

D'abord la charpente, traditionnelle

Le Naaba vient nous aider

Livraison de la paille

Amadou commence à poser la couverture



Pose du chapeau

C'est le Naaba qui vient fixer le chapeau. C'est une opération
délicate que seuls quelques villageois savent faire.

Le lendemain matin, ils sont une vingtaine à être présents pour 
installer le toit sur la nouvelle case



Et bien sûr, on termine le chantier en partageant un riz gras

A la concession


La concession continue d'être un lieu privilégié de rencontres, d'échanges, et de partage. Pas de jours sans visites....
Les vieux...

les jeunes...


L'âne d'Amadou,

Les bougainvilliers, entretenus par Amadou, ainsi que les arbres et plantes de la concession, sont toujours aussi beaux et offrent une profusion de fleurs.

Amadou ne tarde pas à faire le traitement anti-termites sur la nouvelle case

Nous profitons du temps libre et des briques inutilisées 
pour construire un poulailler

et pour réaliser une petite installation solaire chez Amadou,
qui lui permettra d'éclairer sa concession. Les enfants
 pourront ainsi travailler le soir

Sortie en ville avec Karim et Amadou...

Ce document est arrivé au village pendant le séjour.
Il s'agit bien d'une proposition de construction de mosquée
à Zanrcin........

C'est déjà l'heure du retour. Nous retrouvons Frédéric à 
Ouagadougou avant de reprendre l'avion.









Aucun commentaire:

Publier un commentaire